EDITION 2017

C’est au Point Ephémère, au Théâtre de la Reine Blanche – dans le 18ème arrondissement à quelques pas des Bouffes du Nord – et à la Générale dans le 11e qu’a lieu du 21 octobre au 4 novembre ZOA 2017. Festival de danse contemporaine et de performances, ZOA, Zone d’Occupation Artistique, donne aux artistes émergents un espace de liberté de plus en plus rare de nos jours. Cette manifestation les incite à sortir des cadres imposés, à s’affranchir des normes ; elle les pousse à s’aventurer, à oser. Puis à s’envoler car le festival leur sert de tremplin dans la capitale. Indispensable renouvellement !

Le festival, fondamentalement, se veut à dimension humaine. Et il continue à inscrire notre époque dans la création à travers des formes hybrides où les artistes adjoignent à la danse une dimension performée, musicale, théâtrale, plastique.

«Transformiste», la 6ème édition démarre par un cabaret joyeusement déjanté-dégenré et s’achève par un bal participatif sur roues où les danseurs vont au-devant de spectateurs à mobilité réduite sur des sièges à roulettes d’un design innovant, que les spectateurs mobiles peuvent également essayer. Grâce à l’interaction avec les danseurs, ces assises permettent de plus amples mouvements dans l’espace et invitent à la rencontre. Entre ces deux soirées exceptionnelles, quatre pièces – dont deux créations et une première en France – sont proposées : elles chorégraphient le parcours et la démultiplication d’une femme en différentes femmes artistes aujourd’hui décédées, l’immobilité du corps habité par la mobilité de la pensée, la porosité des frontières et des identités dans la relation avec l’autre ainsi qu’un jeu sur les apparences masculines et féminines.

Bon festival à tous!

Sabrina Weldman, directrice

Publicités